Aller au contenu principal

Point presse du Ministère des Postes et de l'Economie Numérique (Novembre 2017)

Publié le : 13 déc 2017
Le Ministère des Postes et de l’Économie Numérique, fait le point sur ses différentes activités du mois de novembre 2017

Lomé, le 13 décembre 2017 - Le Ministère des Postes et de l’Économie Numérique, fait le point sur ses différentes activités du mois de novembre.

Le 27 novembre 2017, le Ministre a pris part à la table-ronde des hauts représentants sur le thème de l’économie numérique à l’occasion du 6ème Forum des Affaires Union Européenne-Afrique qui s’est tenue à Abidjan en Côte d’Ivoire.

 

Placé cette année sous le thème « Investir dans la création d’emploi pour la jeunesse », ce forum permet de présenter le point de vue des entreprises aux dirigeants européens et africains sur les questions cruciales relatives aux relations des deux continents. Au cours de cette 6ème édition, plus de 1000 représentants d’entreprises africaines et européennes et des leaders politiques ont échangé sur les façons de stimuler l’investissement afin de créer des emplois de qualité en Afrique.

 

La table ronde des hauts représentants a été l’occasion de discuter  de l’Afrique numérique et des intérêts des entrepreneurs. Les discussions ont essentiellement porté sur la mise en place d’un marché unique africain des TIC promu par l’Alliance SMART AFRICA ; les questions relatives à la connectivité du continent, aux compétences et à l’entrepreneuriat de la jeunesse. Le panel a également planché sur l’inclusion du numérique dans tous les autres secteurs.

 

Il est également ressorti de cette table ronde que l’économie numérique est un investissement d’avenir bénéfique tant pour le continent européen que pour le continent africain. Les deux continents se doivent donc de coopérer pour dégager des solutions contribuant au développement de l'économie numérique africaine et mettre en place les partenariats adéquats.

 

Le 27 novembre 2017 toujours, une délégation du ministère participais à la 14ème  foire internationale de Lomé placée sous le thème : « Le numérique au service des affaires ».

 

Important rendez-vous économique au Togo, la Foire internationale de Lomé réunit chaque année, des centaines d’exposants et des milliers de visiteurs venus des quatre coins du monde. Elle sert de cadre de promotion et de vente de milliers de produits et services.

 

Cette année, le thème retenu met le numérique à l’honneur. J’usqu’au 11 décembre, des expositions, conférences, tables rondes etc… mettront en avant comment le numérique peut être bénéfique au monde des  affaires.

 

S’exprimant à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, M. Kuéku-Banka Johnson, le Directeur Général du Centre des expositions et foires du Togo qui organise l’événement a indiqué que « Le choix du thème de cette année vise à réveiller au sein des opérateurs économiques, l'intérêt et la nécessité d'aller vers les outils numériques pour booster leurs activités ».

 

Pour sa part, M. Honoré Fiadjoe, le représentant du Ministre des Postes et de l’Economie Numérique s’est réjoui du choix du thème de cette année. « Le numérique est un élément catalyseur dans la création de richesses. Le Ministère est heureux de voir le thème de la Foire de cette année, orienté sur cet important outil » a-t-il déclaré.

 

M. Fiadjoe a également profité de l’occasion pour présenter quelques initiatives de l’Etat rentrant dans le cadre du thème de la foire notamment l’adoption de la Loi sur les Transactions Electroniques qui vise à créer un environnement propice au e-commerce et à facilite la dématérialisation des formalités administratives ou encore la mise en place d’un point d’échange internet (IXP) qui permet désormais aux fournisseurs d’accès internet du pays d’échanger du trafic entre leurs réseaux sans passer par des prestataires étrangers. Des mesures qui ont pour vocation la mise en place d’un environnement numérique favorable pour le développement des affaires.

 

Le 29 novembre 2017, le Ministre a effectué une visite sur le site de la 14ème Foire Internationale de Lomé placée cette année sous le thème : « Le numérique au service des affaires ».

 

Au cours de sa visite, le Ministre a pris part à une conférence sous le thème « Les nouveaux métiers du web » à laquelle elle a été invitée à prendre la parole. Durant son intervention, Mme Cina Lawson a invité les jeunes à s’intéresser aux nouveaux métiers qui voient le jour avec l’évolution du web. « Le secteur du numérique regorge de beaucoup d’opportunités dont les jeunes doivent se saisir » a-t-elle souligné.

 

Le Ministre a profité de l’occasion pour présenter quelques projets menés par le Ministère en vue de créer un environnement favorable à l’éclosion de nouveaux talents dans le secteur au Togo. Elle a cité notamment : le projet e-Gouv qui a permis de mettre à disposition de l’administration de l’internet haut débit grâce à un réseau de fibre optique ; l’octroi récente de licences à deux Fournisseur d’accès à internet (GVA et Teolis) ; la construction d’un point d’échanges internet (IXP) qui permettra aux opérateurs de communiquer directement entre eux au lieu de passer par des prestataires étrangers ; l’adoption de loi sur les transactions électroniques etc…

 

En compagnie de M. Kueku-Banka Johnson, le Directeur général du Centre des Expositions et Foire du Togo (CETEF), Mme Cina Lawson a visité l’espace thématique de la foire dénommé « Startup Corner » où sont exposées plusieurs jeunes pousses (startups) togolaises. Là, elle a échangé avec les équipes de chaque startup et les a encourager à innover davantage. Sur place, on retrouve une dizaine de startups togolaises dont Dashmake qui a mis en place une application de secourisme avec une option géolocalisation ; Semoa-Togo qui propose des bornes de payement et de Tombola, DJP qui offre des expériences de télé-réalité, Limpio Studio qui a conçu le premier jeu vidéo « Made in Togo », Live Your Dream qui est une agence spécialisée dans la communication digitale ou encore Rapid Food qui est une application de livraison de repas.

 

A la fin de la visite, le Ministre s’est réjoui de l’engagement et dynamisme des jeunes du secteur tout en leur réitérant le soutien du Ministère.

 

Le 30 novembre 2017, le programme West African Regional Communications Infrastructure Program (WARCIP-TOGO) porté par le Ministère et financé à hauteur de 30 millions de dollars US par la Banque Mondiale a franchi un nouveau cap dans sa mise en œuvre.

 

En effet, après la première phase du programme qui a permis de réaliser les études économiques, environnementales et techniques, et d’évaluer les coûts des différents volets du projet, une mission de revue à mi-parcours a été réalisée. Cette mission qui s’est tenue du 06 au 21 septembre 2016 a recommandé une structuration du projet qui permettra de s’assurer qu’à la clôture du projet, les objectifs de développement conformément à l’accord de financement soient atteints.

 

Cette restructuration porte sur cinq points à savoir : 1) la réallocation des catégories de financement des composantes, 2) la reformulation de certains indicateurs, 3) l’inscription de nouvelles activités, 4) l’assouplissement des conditions de décaissement et 5) la prorogation de l’échéance de mise en œuvre du projet au 31 mai 2020.

 

Le premier point réorganise les investissements en orientant plus d’investissement dans les infrastructures que dans l’acquisition de la bande passante. Le second point portant sur les indicateurs permettra de mieux faire le suivi dans l’exécution du projet et d’évaluer son impact à la clôture. Le troisième point introduit de nouvelles activités dans l’exécution du projet à l’instar du financement des instruments de mesures de l’ Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) et de l'Agence nationale du spectre des radiofréquences (ANSR) ou encore du déploiement du Système d’Information Géographiques (SIG) dont s’est doté le Ministère dans le cadre du projet d’Aménagement Numérique du Territoire. L’avant dernier point qui concerne le décaissement vise à rendre flexible les conditions d’accès aux fonds devant servir à payer les prestataires et enfin le cinquième point prolonge la fin du projet prévue pour l’an 2018 au 31 mai 2020.

 

Cet ensemble de mesures va permettre au Togo d’accélérer la construction de son centre d’hébergement neutre (Carrier Hôtel) pour héberger localement les serveurs des opérateurs de Télécommunications du pays et d’accéder dans les meilleurs délais à la bande passante internationale. Deux objectifs majeurs du projet WARCIP-TOGO qui permettront d’améliorer la connectivité et de diminuer les coûts des services de télécommunications (Internet, Appels, Sms…) au Togo.

 

Dans cette optique, le Gouvernement Togolais par le biais du Ministère de l’Economie et des Finances a introduit le 24 janvier 2017, une demande de restructuration du Projet auprès de la Banque Mondiale. Demande à laquelle l’institution financière a répondu favorablement le 22 novembre 2017, actant ainsi le début de la structuration.

 

Le projet WARCIP-TOGO entame une nouvelle étape de sa mise en œuvre qui sera marqué dans les prochains mois par le lancement de l’appel d’offre international pour la construction d’un centre d’hébergement neutre (Carrier Hôtel), le lancement d’un appel d’offre international en mode PPP pour la sélection d’un gestionnaire privé pour le Carrier Hôtel et le lancement d’un appel d’offre pour l’achat de la bande passante internationale.

 

Lancé en 2013 au Togo, le Programme WARCIP a été initié par la Banque Mondiale pour améliorer la connectivité et les télécommunications en Afrique de l’Ouest par la construction de nouvelles infrastructures tout en mettant à jour le cadre règlementaire des technologies de l’information et de la communication (TIC). Il se décompose en plusieurs projets dans plusieurs pays de la sous-région Ouest-Africaine comme le Bénin, le Burkina-Faso, la Gambie, la Guinée Conakry, la Mauritanie, le Togo...

 

Contact Presse : presse@numerique.gouv.tg 

Point presse du MPEN (Novembre 2017)
18 déc 2017
Top