Aller au contenu principal
Ministère des Postes et de l'Economie Numérique

POLITIQUE SECTORIELLE

Faire du Togo un hub de services et un centre international d’innovation et de compétence digitale

 

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont aujourd’hui omniprésentes dans tous les secteurs de l’économie. Partout dans le monde, on assiste à une transformation profonde dans la manière dont ces technologies impactent les rapports humains et le fonctionnement des entreprises. Les effets bénéfiques du développement des communications électroniques sur la croissance sont bien connus, et aucune politique de développement ne saurait se concevoir aujourd’hui en dehors de l’économie numérique.

 

C’est dans ce contexte que le Togo a connu depuis plusieurs années un formidable développement du secteur de l’économie numérique, sous l’impulsion des politiques gouvernementales et avec la pleine implication du secteur privé. Il s’avère cependant que dans ce mouvement très rapide, le Togo a pris un certain retard par rapport à l’évolution générale, et en particulier dans la sous-région.

 

Les opportunités permises par les technologies de l’information sont de plus en plus grandes, et les enjeux pour le Togo sont considérables. C’est pourquoi le Gouvernement a pris la décision de définir une nouvelle stratégie pour l’économie numérique dans la perspective d’en maximiser les bénéfices pour la collectivité.

 

Cette stratégie est portée par la nouvelle Déclaration de Politique du secteur de l’économie numérique pour la période 2018-2022 qui sert de cadre de référence à la fois pour les pouvoirs publics et pour l’ensemble des acteurs du secteur. Elle traduit la vision exprimée par Son Excellence Monsieur le Président de la République Faure Essozimna GNASSINGBE de faire du Togo un véritable hub logistique et financier.

 

Cette vision traduite dans par « Le numérique s’affirme comme véritable levier de la modernisation de l’économie et de la société. À ce titre, il contribue à faire du Togo un hub de services et un centre international d’innovation et de compétence digitale » s’articule autour d’un ensemble de quatre (04) axes stratégiques :

 

Axe 1 : Développer les infrastructures locales, nationales et internationales

 

Cet axe stratégique s’inscrit pleinement dans la mise en œuvre de l’aménagement numérique du territoire et vise une plus forte disponibilité de l’accès haut-débit pour la population. Il est conçu en cohérence avec le schéma directeur sur l’aménagement numérique du Togo.

 

Axe 2 : Favoriser la diffusion des TIC dans l’économie et l’accroissement des usages pour les couches les plus vulnérables

 

Cet axe stratégique contribue à la vision en permettant que chaque personne, chaque entreprise et chaque institution puisse avoir accès à un ou des services numériques répondant à ses besoins. Il répond à la nécessité d’inclure l’ensemble des populations et notamment les catégories les plus vulnérables dans la politique numérique et de redéfinir le service universel, mais également d’intégrer pleinement les TIC dans l’éducation et d’optimiser l’utilisation des TIC dans les services de l’État.

 

Axe 3 : Renforcer la concurrence sur l’ensemble des segments du marché

La vision retenue vise à rendre l’accès simple et peu coûteux et les services abondants et diversifiés. Elle implique donc une forte innovation, des baisses de prix et des investissements importants qui ne peuvent être réalisés que dans un cadre concurrentiel, mais régulé pour en assurer l’équité et l’efficacité.

 

Axe 4 : Garantir la souveraineté numérique nationale, notamment la cybersécurité et la protection des citoyens

 

Avec l’avènement de la société de l’information, l’État se doit de garantir la souveraineté numérique sur son cyberespace en assurant sa protection et celle de ses citoyens par des mesures à la fois légales, réglementaires, organisationnelles et opérationnelles.

C’est l’ambition du quatrième axe stratégique, qui répond en particulier aux enjeux concernant la cybersécurité, la cybercriminalité, la cryptologie, la gestion des données à caractère personnel, etc.

 

Ces axes différents axes stratégiques sont définis pour permettre à la vision stratégique de se réaliser, tout en maîtrisant l’ensemble des enjeux résultant du contexte togolais en matière d’économie numérique, en visant à bénéficier au mieux des évolutions technologiques dans le domaine des TIC et en s’inscrivant dans les grandes orientations stratégiques du Plan National de Développement (PND) 2018 – 2022. Ils constituent le socle de la déclaration de politique sectorielle.

 

La nécessité d'un service postal toujours plus performant :

 

Susciter une nouvelle dynamique de marché


Afin d’assurer une meilleure couverture du territoire, il faut créer les conditions favorables au développement d’un marché concurrentiel. Cela suppose de rendre le marché attrayant et de faciliter l’interconnectivité aux réseaux existants.
 

Diversifier les services postaux


Avec l’émergence de nouvelles technologies dans le domaine de la communication, les besoins des usagers en termes de services postaux sont amenés à évoluer. Le périmètre des produits postaux doit être revu en conséquence. 


Promouvoir le service postal universel


Le service postal universel relève de la politique d’aménagement du territoire. Il s’agit d’assurer à tous les citoyens togolais un égal accès à un minimum de services postaux, et, ce à des tarifs abordables. Cela suppose de garantir la couverture de l’ensemble du territoire en agences postales. 


Renforcer le prestataire du service universel


Assurer l’universalité du service postal suppose que le prestataire de service soit présent sur tout le territoire et notamment dans les zones plus enclavées et donc moins rentables. L’Etat peut ici intervenir, à travers le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique, pour accompagner notamment financièrement le prestataire qui accepte de fournir des services dans des zones où il fait peu ou pas de bénéfices. 



Top