Aller au contenu principal

Mise à niveau du cadre législatif & réglementaire / Renforcement de la gouvernance du secteur

Résumé

Afin d’assurer la bonne gestion, la transparence et le développement du secteur TIC, la règlementation doit être mise à jour,de nouvelles institutions
spécialisées doivent être mises en place et les institutions existantes doivent être renforcées.

Contexte


L’évolution rapide des secteurs des communications électroniques et des postes, ainsi que les nouvelles directives des instances communautaires ont nécessité la mise en place d’un nouveau cadre législatif et réglementaire, pour prendre en charge ces mutations.

 

La mise à jour de la règlementation, la mise en place de de nouvelles institutions spécialisées doivent et le renforcement des nouvelles institutions spécialisées permettront de pouvoir pleinement tirer profit des évolutions technologiques et d’anticiper les évolutions futures.

 

Le cadre juridique actuel est basé sur la loi N°2012-018 du 17 décembre 2012 sur les communications électroniques et la loi N° 2013-003 portant modification de la loi N°2012-018 et à la signature du décret N°2014-088/PR portant sur les régimes juridiques applicables aux activités de communication électroniques.

Description

Cette loi  sur les communications électroniques, aussi connue sous l’acronyme LCE, a créé :

  • l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) en remplacement de l’ART&P ;
  • l’Agence Nationale du Spectre des Radiofréquences (ANSR) ; et
  • l’Agence de l’informatique de l’Etat (AIE ).

En plus de la LCE, afin de mettre à niveau le cadre règlementaire et d’assurer la sécurité des opérateurs et usagers plusieurs textes de lois corolaires sont en cours d’élaboration ou d’adoption à savoir :

  • La loi relative aux transactions électroniques qui permettra la mise en place d’un environnement propice au e-commerce et facilitera la dématérialisation des formalités et des procédures administratives ;
  • La loi 2016-006 portant liberté d’accès à l’information et à la documentation publique ainsi que son décret d’application qui permettront de garantir et de préciser le droit des administrés à l’information en ce qui concerne leur liberté d’accès aux informations et à la documentation publique ;

La loi d’orientation sur la société de l’information et les décrets d’application nécessaires à sa mise en œuvre sur la signature électronique, la cyber sécurité, la cybercriminalité, la protection des données à caractère personnel ainsi que les institutions permettant l’opérationnalisation de la loi.

Objectifs

Les objectifs de ce chantier sont :

  • de mettre à jour le droit existant avec l’émergence du numérique ;

 

  • définir et encadrer ces nouvelles pratiques ;

 

  • stimuler les potentialités offertes par le numérique.

Etat d'avancement

Les décrets d’application déjà mis à niveau  :

  • Décret n°2014-088/PR du 31 mars 2014, sur les régimes applicables aux activités des communications électroniques ;
  • Décret n°2014-112/PR du 30 avril 2014 portant sur l’interconnexion et l’accès aux réseaux de communications électroniques ;
  • Décret n°2016-103/PR du 20 octobre 2016 relatif aux modalités de gestion administrative, technique et commercial du domaine internet national « .tg ».
  • Décret n°2016-161/PR du 08 novembre 2016 portant organisation et fonctionnement de l’Agence Nationale du spectre des Radiofréquences (ANSR) ;
  • Décret n°2015-091/PR du 27 novembre 2015 portant organisation et fonctionnement de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) ;
  • Décret n°2014-112/PR du 30 avril 2014 portant sur l’interconnexion et l’accès aux réseaux de communications électroniques ;
  • Décret 2016/109/PR du 20 octobre 2016 portant plan national d’attribution des bandes de fréquences (PNAF).

Prochaines étapes

Décrets d’application à mettre à niveau :

  • Décret portant sur le service universel ;
  • Projet de décret définissant la contrepartie financière de redevances et contributions diverses à laquelle est assujetti le titulaire d'une licence ;
  • Décret relatif à l’analyse du marché en vue de la publication des opérateurs puissants ;
  • Décret relatif à la communication d'informations sur les infrastructures et réseaux et sur la couverture du territoire par les services de communications électroniques ;
  • Décret relatif aux procédures de règlement de différend et de conciliation ;
  • Décret fixant les conditions d’interception de sécurité ;
  • Décret portant organisation et fonctionnement de la commission d’interception de sécurité.

Articles liés

03 oct 2017

La nouvelle politique sectorielle que nous vous proposons, entend tout particulièrement développer les infrastructures locales, nationales et internationales, favoriser la diffusion des TIC dans l’économie et l’accroissement des usages pour les couches de la population les plus vulnérables, renforcer la concurrence sur l’ensemble des segments du marché et enfin, renforcer l’organisation institutionnelle et la gouvernance.

Documents

15ème réunion des Ministres en charge des TIC au sein de la CEDEAO
06 oct 2017

Discours du Ministre à l'occasion de la 15ème réunion des Ministres en charge des TIC au sein de la CEDEAO
06 oct 2017

Discours du représentant du Ministre à l'occasion de l'atelier de consultation sur la politique sectorielle 2018-2022
03 oct 2017

Atelier de consultation Déclaration de Politique Sectorielle_CP
03 oct 2017

Atelier Déclaration politique sectorielle 2018-2022
30 aoû 2017

Discours de Madame le Ministre à l'occasion de l'Atelier sur la politique scetorielle 2018-2022
30 aoû 2017

Renforcement de la gouvernance du secteur par la mise en place de l’ARCEP et de l’ANSR
30 juin 2017

Discours de Madame le Ministre à l'occasion de l'adoption de la loi d'orientation sur la société d'information et de la loi sur les transactions électroniques
14 juin 2017
Top