Aller au contenu principal
Ministère des Postes et de l'Economie Numérique

Discours d’ouverture du ministre à l’occasion du séminaire de mise en œuvre des modules de formation spécialisés en TIC

Publié le : 28 nov 2018
 Discours d’ouverture du ministre à l’occasion du séminaire de mise en œuvre des modules de formation spécialisés en TIC

Discours d’ouverture de Madame Cina LAWSON, Ministre des Postes et de l’Economie Numérique à l’occasion du séminaire de restitution pour la mise en œuvre des modules de formation spécialisés en TIC.

Cette cérémonie d’ouverture du séminaire de restitution des modules de formations spécialisées dans les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) est une occasion opportune pour le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique, dont j’ai la charge, de dresser, à mi-parcours, un bilan des initiatives qui ont été mises en œuvre dans ce secteur, sous l’égide de la Banque Mondiale dans le cadre du Programme Régional Ouest-Africain de Développement des Infrastructures de Communications (West African Regional Communication Infrastructure Program ou WARCIP).

 

Le rythme effréné des avancées technologiques (langages de développement web, cybersécurité, etc.) creuse un écart de plus en plus grandissant entre notre système éducatif et le marché du travail. A cet effet, le manque d’expériences pratiques en entreprise et de compétences générales et relationnelles (soft skills) peut, de ce point de vue, constituer une entrave dans le développement des TIC.

Or, le Togo s’est engagé à faire des TIC, un levier de développement et de croissance. Sous cet angle, l’investissement dans le secteur des TIC doit donc s’accompagner d’un modèle pédagogique innovant favorisant à la fois les savoirs procéduraux, déclaratifs, critiques et réflexifs des apprenants. Il s’agit de hisser notre pays, en matière d’innovation et de technologies numériques, à un niveau répondant aux standards internationaux.

 

Distingués Invités,

Mesdames, Messieurs,

 

Comme vous le savez, sans nul doute, à l’instar d’autres projets comme le « Wifi Campus », « l’Environnement Numérique de Travail » (ENT) ou encore le projet d’implantation d’un Tech Hub à Lomé, la formation en TIC constitue l’une des composantes essentielles d’un dispositif réfléchi et cohérent que le Gouvernement togolais s’efforce de mettre en place en direction de la jeunesse togolaise.

 

En ce sens, il y a 4 mois de cela, et conformément à l’axe 2 de notre Déclaration de Politique Sectorielle 2018-2022, à savoir favoriser la diffusion des TIC dans l’économie et l’accroissement des usages pour les couches vulnérables, a eu lieu dans ce même hôtel, un atelier de restitution de la formation en TIC qui avait réuni des experts et des acteurs de l’écosystème. Ceux-ci avaient, non seulement, fait un état des lieux, sans compromis, de nos besoins en formation TIC mais dresser également un inventaire des besoins de compétences en TIC.

En effet, comme vous vous en doutez, les divers projets mis en œuvre dans le cadre de ce dispositif, nécessiteront dans leur phase d’exploitation le recrutement d’une masse critique de ressources humaines disposant de compétences durables, adaptables au caractère versatile des TIC et dont ces différents projets seront pourvoyeurs.

De l’exploitation proprement dite des data-centers à l’administration en temps réel de leur fonctionnement et de la consommation en énergie, en passant par les exigences de la règlementation, les infrastructures qui seront créés grâces au WARCIP, feront appel à des nouveaux profils émergents, tant sur le plan qualitatif que quantitatif qui auront des responsabilités jusqu’alors inédites dans les entreprises.

Entre autres profils identifiés, on peut citer :

  • Expert cybersécurité
  • Expert technico-commercial TIC
  • Expert multimédia-Internet
  • Expert data center
  • Expert Cloud Computing/BigData
  • Formation aux TIC et TICE des personnels de l’enseignement général et technique
  • Formation aux TIC des lycéens

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

 

Je reste persuadée que ce séminaire de restitution qui se situe dans le prolongement de toutes les initiatives antérieures, constitue une étape essentielle dans le processus global et permettra aux diverses parties prenantes de mesurer l’immensité du chantier et des missions qui nous attendent.

 

A cet égard, les thématiques retenues pour les tables rondes : ‘Quel modèle économique pour quelle offre de formation ? Les femmes et les métiers des TIC’ sont autant de problématiques qui, j’en suis convaincue, vont déboucher sur des échanges fructueux et enrichissants qui nous permettront d’avancer, de façon sereine et cohérente.

C’est le lieu de témoigner toute ma gratitude à nos partenaires techniques et financiers (PTF) ainsi qu’aux collaborateurs du cabinet SFERE-SOFRECOM-AUF qui, par leur expertise, ont accepté, de nous accompagner tout au long de ce processus.

 

Qu’il me soit également permis d’adresser mes vifs remerciements aux participants de ce séminaire dont, les contributions constituent, à ne pas en douter, une valeur ajoutée à cette initiative.

 

 

Distingués Invités,

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

 

Le déploiement d’infrastructures ne se suffit pas à lui seul pour prétendre ériger un écosystème performant. Cet objectif technologique ne saurait constituer une fin en soi, sans la mise en place d’un cadre réglementaire et la disponibilité de compétences appropriées aux TIC.

 

Sous cet angle, je suis très heureuse de vous annoncer ici que le lundi prochain, sous le haut patronage du Chef de l’Etat, aura lieu la pose de la première pierre du Carrier Hôtel. Il s’agit d’une infrastructure majeure qui porte sur la construction, dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP), d’un centre d’hébergement et de co-location neutre et ouvert, intégrant un point d’échange Internet et offrant un accès compétitif à la bande passante internationale. Ce projet est financé par la Banque mondiale pour un montant de trente millions (30 000 000) de dollars US.

Le projet de Carrier Hotel constitue un enjeu primordial pour notre pays dans le cadre de la sécurisation et de la garantie de sa souveraineté numérique.

 

A l’issue des travaux de ce séminaire, pour lesquels je vous souhaite par avance un franc succès, nous estimons qu’une étape majeure aura été franchie. Il nous appartient désormais, à la lueur des enseignements et des recommandations, de mener à terme le processus, à savoir la mise en œuvre rapide et effective de ces modules et programmes de formations spécialisées TIC ainsi conçus dans les universités et écoles de de formation. Telle est notre mission pour les prochaines semaines et mois à venir.

Sur ce, je déclare ouvert le séminaire de restitution sur les modules de formations spécialisées en TIC.

 

Je vous remercie.

Discours du Ministre | Séminaire de restitution pour la mise en œuvre des modules de formation spécialisés en TIC
29 nov 2018
Top