Aller au contenu principal
Ministère des Postes, de l'Economie Numérique et des Innovations Technologiques

Discours du Ministre des Postes et de l'Economie Numérique à l'occasion de l'Ecobank Fintech Challenge

Publié le : 21 juin 2017
Discours du Ministre des Postes et de l'Economie Numérique à l'occasion de l'Ecobank Fintech Challenge

Discours du Ministre des Postes et de l'Economie Numérique à l'occasion de l'Ecobank Fintech Challenge

Monsieur le Président-Directeur Général du Groupe ETI ;

Monsieur le Directeur Executif, Operations et Technologies du Goupe ETI ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs ;

Chers participants à l'Ecobank Fintech Challenge ;

Chers passionnés des technologies financières ;

Mesdames et Messieurs ;

Bonjour à tous,

 

 

C'est un réel plaisir d'être parmi vous cet après-midi à l'occasion de la foire de l’innovation et surtout, de la remise des prix tant attendue de l’Ecobank Fintech Challenge

 

Le développement et la croissance de nos pays ne pourront se faire sans le soutien des nouvelles technologies. Ces outils doivent être pleinement intégrés à l’environnement bancaire et financier pour favoriser l'émergence de nouveaux services et surtout, assurer la bancarisation de nos populations.

 

A ce titre, je suis honorée de vous annoncer l’adoption par l’Assemblée Nationale, le 13 juin dernier, de la loi d’orientation sur la société de l’information ainsi que de la loi sur les transactions électroniques.

 

L’objectif poursuivi par l’adoption de ces textes, est d’instaurer une véritable confiance dans l'utilisation des TIC en assurant la sécurité des internautes pour leur permettre de profiter pleinement des opportunités offertes par le numérique.

 

Nous œuvrons pour renforcer le climat des affaires, tant en offrant l’opportunité aux distributeurs et aux consommateurs de pouvoir investir les marchés en ligne, qu’en offrant aux intéressés, la possibilité de réaliser leurs formalités administratives en ligne.

 

La loi sur les transactions électroniques entend ainsi créer un environnement propice au e-commerce et faciliter la dématérialisation des formalités administratives. En effet, l’expansion de l’internet et la vulgarisation des nouvelles technologies ont transformé le commerce traditionnel, pour développer les ventes de biens, de services, de données et d’informations, à distance.

 

Les secteurs bancaires et financiers sont également impactés. L’industrie des technologies financières est actuellement en plein essor. En ce sens, les banques et le système bancaire traditionnel, sont en pleines mutations avec l’arrivée de nouveaux modèles intégrant les TIC, par exemple dans les systèmes de paiement et les échanges de devises.

 

A ce titre, sur le continent africain, la majeure partie de notre population utilise le téléphone portable, il s’agit de l’outil de télécommunications le plus répandu. Or, avec l’avènement des TIC et de l’Internet, le mobile est désormais également utilisé pour faciliter l’inclusion financière grâce au développement du paiement par mobile et la création de portes-monnaie électroniques.

 

En ce sens, en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, nous avons lancé depuis plus d’un an le projet AgriPME qui permet d’identifier les agriculteurs et de procéder au versement des subventions agricoles étatiques par paiement mobile. Il s’agit ici d’exploiter le téléphone portable des agriculteurs vulnérables du pays comme porte-monnaie électronique pour garantir une distribution rapide et transparente des subventions des engrais agricoles.

 

Au-delà du paiement mobile, déjà largement déployé, d’autres solutions émergent pour faciliter et rendre plus rapide les transactions financières comme par exemple, la technologie de la blockchain qui supprime les intermédiaires entre deux individus effectuant une transaction. Cette technologie transparente et sécurisée, assure le stockage et la transmission d’informations, sans organe central de contrôle ni aucun intermédiaire.

 

Ces nouvelles technologies financières, au cœur des développements des  Start-up FinTech constituent de véritables enjeux d’avenir qu’il nous faut maitriser et encadrer.

 

Ce concours organisé par le Groupe Ecobank est donc une véritable opportunité pour découvrir les applications possibles de ces technologies financières et vous encourager pour que vos solutions deviennent des réussites panafricaines et mondiales.

 

Dans ces conditions, les instruments vous sont donnés pour intégrer pleinement ce nouveau marché en expansion.

 

C'est maintenant avec hâte et enthousiasme qu'il nous tarde de connaître les finalistes et les résultats de ce concours.

 

Je vous remercie pour votre aimable attention !

Brochure de présentation de l'Ecobank Fintech Challenge
21 juin 2017

Discours de Madame le Ministre des Postes et de l'Economie Numérique à l'occasion de l'Ecobank Fintech Challenge
21 juin 2017
Top