Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour l’Eau-SOFIE

Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour l’Eau - SOFIE

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le projet SOFIE consiste en la mise en place d’une solution basée sur la téléphonie mobile pour signaler rapidement les pannes sur les ouvrages de forage d’eau, suivre et accélérer les réparations tout en appréciant l’efficacité des intervenants. Les populations peuvent ainsi régulièrement disposer d’eau potable.

Pour permettre aux populations rurales de disposer en permanence d’eau potable, le Gouvernement a mis en place en relation avec des partenaires au développement, un vaste programme d’installation de puits et de forages. C’est ainsi que 7 569 forages équipés de pompe à motricité humaine et 305 systèmes d’alimentation ont été installés dans des villages.

La gestion de ces ouvrages a été confiée à la Direction Générale de l’Eau et de l’Assainissement (DGEA), qui s’est alors dotée d’un système d’information de gestion des ouvrages de forage dénommé PROGRES. Ce système, bien que performant, ne permet pas d’assurer en temps réel, un suivi du bon fonctionnement des forages. Ainsi les pannes ne sont pas signalées suffisamment rapidement, ce qui fait que des puits et forages peuvent rester plusieurs mois en panne avant que la DGEA n’en soit informée et puisse procéder aux dépannages.

Le Gouvernement a donc décidé de mettre en place un dispositif assurant une plus grande réactivité dans la gestion et le bon fonctionnement des ouvrages de forage.

C’est pour répondre à cette préoccupation que le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique, en relation avec le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, a développé un projet de « Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour L’Eau » dénommé SOFIE.

Le projet SOFIE consiste en la mise en place d’une solution basée sur la téléphonie mobile pour détecter, localiser et réduire significativement les délais d’intervention sur les pannes des ouvrages de forage.

Ainsi, dès lors qu’une panne est signalée dans un village, un agent du « Comité eau » de ce village, chargé de remonter les pannes et problèmes constatés sur les forages, appelle un serveur vocal. Cet agent est identifié par le serveur grâce à son numéro de téléphone mémorisé dans le système ; ce qui lui permet d’analyser le type de panne. Dès la réception de la notification de la panne, un SMS contenant des informations sur la nature de la panne est automatiquement envoyé au réparateur. Ce SMS lui permet d’apporter, si besoin, les pièces détachées nécessaires. Lorsqu’un réparateur reçoit une demande d’intervention, il doit confirmer via le serveur qu’il a bien reçu la demande et qu’il accepte la commande. En cas d’absence de réponse du réparateur initial, la demande d’intervention est envoyée à un autre réparateur. A la fin de son intervention, le réparateur rappelle le serveur et saisi le résultat de son intervention (si le dépannage a pu être effectué ou non et pour quel motif). Le serveur lui confirme alors la prise en compte de son rapport d’intervention, puis raccroche. Le compte du réparateur et la situation du forage sont alors mis à jour.

Les objectifs du projet sont :

  • d’assurer aux populations un accès permanent à l’eau potable ;
  • de détecter les pannes en temps réel ;
  • de déclencher rapidement les interventions de dépannage dès la notification des pannes ;
  • de collecter et d’archiver les résultats des interventions de dépannage et les statistiques ;
  • de réduire les coûts d’exploitation des forages et d’assurer la transparence des frais de réparation ;
  • de faciliter les échanges entre les différents acteurs impliqués dans la gestion des forages ; et
  • de mettre à jour et synchroniser automatiquement les bases de données nationales et régionales sur les forages à partir des données collectées directement sur les sites.

3500 forages ont été équipés du dispositif SOFIE en 2019.

La plateforme technique dotée d’un serveur vocal, d’un serveur web/ base de données et d’un serveur SMS a été mise en place.

Près de 5000 utilisateurs ont été formés à l’usage du dispositif.

Généraliser le projet à l’ensemble des 10 000 forages sous la coordination du Ministère de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise d’ici la fin 2020.

Le projet SOFIE consiste en la mise en place d’une solution basée sur la téléphonie mobile pour signaler rapidement les pannes sur les ouvrages de forage d’eau, suivre et accélérer les réparations tout en appréciant l’efficacité des intervenants. Les populations peuvent ainsi régulièrement disposer d’eau potable.

Pour permettre aux populations rurales de disposer en permanence d’eau potable, le Gouvernement a mis en place en relation avec des partenaires au développement, un vaste programme d’installation de puits et de forages. C’est ainsi que 7 569 forages équipés de pompe à motricité humaine et 305 systèmes d’alimentation ont été installés dans des villages.

La gestion de ces ouvrages a été confiée à la Direction Générale de l’Eau et de l’Assainissement (DGEA), qui s’est alors dotée d’un système d’information de gestion des ouvrages de forage dénommé PROGRES. Ce système, bien que performant, ne permet pas d’assurer en temps réel, un suivi du bon fonctionnement des forages. Ainsi les pannes ne sont pas signalées suffisamment rapidement, ce qui fait que des puits et forages peuvent rester plusieurs mois en panne avant que la DGEA n’en soit informée et puisse procéder aux dépannages.

Le Gouvernement a donc décidé de mettre en place un dispositif assurant une plus grande réactivité dans la gestion et le bon fonctionnement des ouvrages de forage.

C’est pour répondre à cette préoccupation que le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique, en relation avec le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, a développé un projet de « Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour L’Eau » dénommé SOFIE.

Le projet SOFIE consiste en la mise en place d’une solution basée sur la téléphonie mobile pour détecter, localiser et réduire significativement les délais d’intervention sur les pannes des ouvrages de forage.

Ainsi, dès lors qu’une panne est signalée dans un village, un agent du « Comité eau » de ce village, chargé de remonter les pannes et problèmes constatés sur les forages, appelle un serveur vocal. Cet agent est identifié par le serveur grâce à son numéro de téléphone mémorisé dans le système ; ce qui lui permet d’analyser le type de panne. Dès la réception de la notification de la panne, un SMS contenant des informations sur la nature de la panne est automatiquement envoyé au réparateur. Ce SMS lui permet d’apporter, si besoin, les pièces détachées nécessaires. Lorsqu’un réparateur reçoit une demande d’intervention, il doit confirmer via le serveur qu’il a bien reçu la demande et qu’il accepte la commande. En cas d’absence de réponse du réparateur initial, la demande d’intervention est envoyée à un autre réparateur. A la fin de son intervention, le réparateur rappelle le serveur et saisi le résultat de son intervention (si le dépannage a pu être effectué ou non et pour quel motif). Le serveur lui confirme alors la prise en compte de son rapport d’intervention, puis raccroche. Le compte du réparateur et la situation du forage sont alors mis à jour.

Les objectifs du projet sont :

  • d’assurer aux populations un accès permanent à l’eau potable ;
  • de détecter les pannes en temps réel ;
  • de déclencher rapidement les interventions de dépannage dès la notification des pannes ;
  • de collecter et d’archiver les résultats des interventions de dépannage et les statistiques ;
  • de réduire les coûts d’exploitation des forages et d’assurer la transparence des frais de réparation ;
  • de faciliter les échanges entre les différents acteurs impliqués dans la gestion des forages ; et
  • de mettre à jour et synchroniser automatiquement les bases de données nationales et régionales sur les forages à partir des données collectées directement sur les sites.

3500 forages ont été équipés du dispositif SOFIE en 2019.

La plateforme technique dotée d’un serveur vocal, d’un serveur web/ base de données et d’un serveur SMS a été mise en place.

Près de 5000 utilisateurs ont été formés à l’usage du dispositif.

Généraliser le projet à l’ensemble des 10 000 forages sous la coordination du Ministère de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise d’ici la fin 2020.