Aller au contenu principal
Ministère des Postes, de l'Economie Numérique et des Innovations Technologiques

Agri-PME

Résumé

Le projet Agri-PME révolutionne la distribution des subventions des engrais agricoles en faisant du téléphone mobile des agriculteurs un véritable porte-monnaie électronique.

Contexte


L’agriculture occupe une place prépondérante dans l’économie Togolaise. Ce secteur représente près de 39% du PIB et 70% de la population active.

 

Pour accompagner les agriculteurs les plus vulnérables le gouvernement a décidé de leur octroyer une subvention annuelle comprise entre 1,5 et 2 milliards F CFA pour l’acquisition d’engrais.

 

Pour la campagne agricole 2016, afin de garantir la transparence et s’assurer que les subventions allouées sont directement versées aux bénéficiaires ciblés, le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique a opté pour l'utilisation des services de la téléphonie mobile, notamment le porte-monnaie électronique, pour le paiement des subventions aux agriculteurs vulnérables et l’achat des engrais. Cette mesure a permis de se passer des intermédiaires et de réduire par la même occasion les coûts de transaction.

 

Par ailleurs, pour la mise en œuvre de cette solution, l’identification des agriculteurs vulnérables et l’établissement d’une base des données de tous les producteurs et distributeurs d’engrais agréés, sont un préalable à la réussite de l’opération.

 

Le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique a donc lancé en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique le projet « Agri-PME ». L’acronyme « PME » fait ici référence à Porte-Monnaie Electronique.

Description

Le projet Agri-PME révolutionne la distribution des subventions des engrais agricoles en faisant du téléphone mobile des agriculteurs un véritable porte-monnaie électronique. Tous les ans, chaque agriculteur identifié comme vulnérable recevra ainsi directement sur son téléphone portable l’équivalent de 9.000 Francs CFA. Ce montant pourra être ensuite dépensé pour l’achat de trois sacs d’engrais, exclusivement auprès de l’un des quinze distributeurs agréés du pays.

 

Pour mener à bien ce projet, des équipes de terrain se sont rendues sur l’ensemble du territoire pour identifier individuellement les agriculteurs les plus vulnérables, recueillir les informations pertinentes (âge, sexe, surface cultivable, etc.) et les enregistrer numériquement. L’ensemble de ces données a été enregistré dans le système d’information agricole.

 

Une fois l’ensemble des agriculteurs vulnérables identifiés, l’Etat a versé le montant global de la subvention aux opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire), qui l’ont converti en monnaie électronique.

 

Les opérateurs mobiles ont ensuite créé un porte-monnaie électronique pour chaque agriculteur bénéficiaire, à partir de son numéro de téléphone portable et de ses données d’identification. Les agriculteurs ont pu choisir l’opérateur le plus adapté en fonction de leur localisation et s’ils ne disposaient pas déjà d’une carte SIM, l’opérateur leur en offrait une.

 

Chacun des deux opérateurs ont également créé un porte-monnaie électronique pour chaque distributeur agréé auprès desquels les agriculteurs viennent acheter de l’engrais avec leur subvention. 

 

Puis, le montant des subventions est ventilé et réparti dans le porte-monnaie électronique de chaque agriculteur bénéficiaire. En clair, chaque agriculteur reçoit  9.000 francs CFA en monnaie électronique.

 

Cette subvention de l’Etat couvre 30% à 50% du montant des intrants. Par conséquent, les agriculteurs doivent prendre en charge la différence. Pour ce faire, ces derniers rechargent le différentiel sur leurs porte-monnaie électroniques ou le règle en espèce directement auprès des distributeurs.

 

Le paiement de l’achat des intrants est ainsi effectué par transfert du montant correspondant à partir du porte-monnaie électronique de l’agriculteur vers celui du distributeur !

 

Enfin, le distributeur peut solliciter l’opérateur mobile concerné pour procéder au reversement des sommes collectées via son porte-monnaie électronique, suivant le mode de paiement qu’il aura choisi (chèque, virement bancaire, espèce).

Objectifs

 

  • Rendre le versement des subventions plus sûrs, plus simples et plus transparents

 

  • Assurer la traçabilité et l’opportunité du versement aux agriculteurs nécessiteux

 

  • Connaître en temps réel l’état du marché ainsi que la disponibilité des stocks d’engrais dans le pays

 

  • Renforcer l’implication du secteur privé et de favoriser la création d’emplois

 

  • de recueillir un nombre important d’information sur le secteur et ses spécificités (comme l’âge, le sexe, la localisation, la superficie cultivable ou bien encore les semences choisies, etc)

Etat d'avancement

​​​​​​Mise à jour en décembre 2018

  • 250 000 agriculteurs vulnérables ont reçu des subventions de l’État à travers le porte-monnaie électronique Agri-PME

 

  • Le volume d’engrais subventionné est passé de 25.000 tonnes à près de 30.000 tonnes.

Prochaines étapes

  • Mettre en place d'un Système d’Informations Agricoles (SIA) afin de pouvoir pleinement exploiter les données collectées et de mettre un écosystème complet pour soutenir la filière agricole sur toute la chaine de valeur.

 

  • Atteindre l’objectif d’identification de 4 000 000 d’agriculteurs vulnérables et d’utilisateurs d’Agri-PME à l’horizon 2030.

Equipe projet

Monsieur Clément AGANAHI, Assistant à maîtrise d'ouvrage (AMOA) projet Agri-PME

Monsieur Armand SISSOKO, Assistant à maîtrise d'ouvrage (AMOA) projet Agri-PME

Infographies liées

Articles liés

Documents

Prospectus AgriPME - par MOOV TOGO
02 mai 2017

Présentation power point détaillée du projet
02 mai 2017

Présentation projet pour les Rencontres Africa 2016
02 mai 2017

Présentation power point générale du projet
02 mai 2017

Rapport avancées 2017 du projet
02 mai 2017

Média

Top