• Accueil
  • Les différentes parties prenantes du projet d’identification nationale biométrique consultées

Les différentes parties prenantes du projet d’identification nationale biométrique consultées

Les différentes parties prenantes du projet d’identification nationale biométrique consultées

Les différentes parties prenantes du projet d’identification nationale biométrique e-ID consultées

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Lomé (Togo), le 21 janvier 2020 – Le Ministère des Postes, de l’Économie Numérique et des Innovations Technologiques en collaboration avec la Banque Mondiale a procédé ce jour, à la consultation des différentes parties prenantes du projet d’identification nationale biométrique à l’occasion d’un atelier organisé à l’hôtel Sancta Maria.

Dans la droite ligne des réformes engagées ces dernières années à travers le Ministère des Postes, de l’Économie Numérique et des Innovations Technologiques pour faciliter l’accès aux services publics à tous les citoyens, le gouvernement togolais se prépare pour l’identification biométrique des personnes physiques sur toute l’étendue du territoire national.

Dénommé e-ID Togo, le projet d’identification nationale biométrique consiste à donner à chaque résident togolais, une preuve d’identité unique quels que soient son origine ou son lieu de résidence à travers la mise en place d’une base de données biométriques centralisée, sécurisée et fiable. Il vise à favoriser l’inclusion des populations et leur accès à tous les services publics de base. Dans ce sens, il permettra par exemple de recenser la population, de simplifier la mise à jour du fichier électoral, de faciliter les accès aux services de santé, de réduire les fraudes dans le secteur bancaire, d’assurer la distribution des aides dans le secteur social ainsi que d’assurer le suivi scolaire et administratif du citoyen.

L’atelier de consultation des parties prenantes qui a réuni plusieurs acteurs dont l’Autorité de régulation, les organisations de la société civile, les opérateurs, les élus locaux et les journalistes s’inscrit dans la volonté du Ministère et ses partenaires d’intégrer le projet dans une démarche participative.  Il a permis de présenter à chacun la vision du projet e-ID et d’identifier de façon consensuelle, de potentiels risques sociaux liés à la mise en œuvre du projet ainsi que les voies et moyens de les gérer, les réduire et si possible, les éviter.

Dans son allocution de circonstance, M. Tidjani Kassime, Secrétaire Général du Ministère des Postes, de l’Économie Numérique et des Innovations Technologiques, représentant Mme Cina Lawson, en charge de ce portefeuille, a indiqué que « l’établissement d’une identité légale et numérique pour tous les citoyens, constituera une étape décisive dans l’atteinte des Objectifs de l’agenda 2063 des Nations Unies, mais sera également l’un des gages majeurs de succès de son Plan National de Développement (PND) 2018-2022 » et de conclure que  « L’existence d’une preuve d’identité unique pour chaque résident togolais, sera la base de la digitalisation de notre économie ».

 [Contact presse] : presse@numerique.gouv.tg