Projets

Le projet d’identification nationale biométrique dénommé « e-ID Togo » a pour objectif d’attribuer à toute personne physique de nationalité togolaise ou résident au Togo, un numéro d’identification unique (NIU) sur la base de ses données démographiques et biométriques. Ces données ainsi que les NIU permettront ainsi de mettre en place une base de données centrale, sécurisée et fiable qui servira de référence pour la vérification de l’identité des bénéficiaires de services publics, privés ou sociaux. Ce système qui s’inspire du modèle d’identification Aadhaar en Inde, permettra de donner à chaque résident togolais une preuve d’identité unique quels que soient son origine ou son lieu de résidence.

L’opérationnalisation du projet « e-ID Togo » intervient dans le contexte des engagements pris par SEM Faure Essozimna Gnassingbé, Chef de l’Etat, durant la campagne présidentielle et constitue un signal fort de sa volonté et de son engagement à poursuivre la politique d’inclusion socio-économique et financière pour le développement du Togo.

Le projet « e-ID Togo » bénéficie du soutien de la Banque Mondiale à travers le programme d’Identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion (WURI) en Afrique de l’Ouest. Ce programme vise à fournir des justificatifs d’identification uniques reconnus par les gouvernements à tous les individus présents dans des pays participants au projet, indépendamment de leur nationalité, de leur statut juridique ou de leur lieu de résidence.

Elaborer et mettre en œuvre une stratégie d’accès aux « Haut et Très Haut Débits » et réaliser un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique (SDAN) du territoire avec des mesures d’accompagnement réglementaires, institutionnelles et organisationnelles.

Le projet SOFIE consiste en la mise en place d’une solution basée sur la téléphonie mobile pour signaler rapidement les pannes sur les ouvrages de forage d’eau, suivre et accélérer les réparations tout en appréciant l’efficacité des intervenants. Les populations peuvent ainsi régulièrement disposer d’eau potable.

Le déploiement de la 4G sur le territoire assurera du très haut débit de l’internet mobile.

La politique sectorielle a vocation à préciser les orientations et la stratégie qui permettront au Ministère des Postes et de l’Économie Numérique de réaliser les objectifs fixés.

Elle concerne à la fois le développement du secteur des TIC et les effets induits des TIC sur l’ensemble des autres secteurs de l’économie, et notamment la santé, l’éducation, l’agriculture, la fourniture des services de l’administration publique pour le développement économique et social du pays.

La déclaration de politique du secteur de l’économie numérique se veut d’être un document de référence nationale dont l’élaboration doit associer l’ensemble des acteurs concernés.

Lancé par le Chef de l’Etat, SEM Faure Essozimna Gnassingbé le 15 mai 2018, le Compte Eco est un compte bancaire gratuit dont les règles d’ouverture et de fonctionnement sont assez simplifiées. Il s’agit d’un compte épargne par nature mais qui s’assimile de par son fonctionnement à un compte courant. Il peut être créé à partir d’un simple téléphone portable et ne nécessite pas de grandes formalités administratives.

L’attribution de deux nouvelles licences à des FAI permettra de renforcer la concurrence dans le segment de marché de l’Internet avec pour conséquence, une baisse des prix, une amélioration de la qualité de service et enfin, de permettre aux consommateurs togolais d’avoir le choix entre plusieurs fournisseurs de service Internet.

Le projet Agri-PME révolutionne la distribution des subventions des engrais agricoles en faisant du téléphone mobile des agriculteurs un véritable porte-monnaie électronique.

Le projet WARCIP assure le renforcement de la connectivité du territoire par la construction de nouvelles infrastructures permettant ainsi de diminuer les coûts d’accès et d’améliorer la qualité du réseau tout en mettant à jour le cadre règlementaire des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le projet E-gouvernement consiste à déployer un réseau de fibre optique reliant les bâtiments de l’administration, les hôpitaux et les universités pour leur permettre d’accéder à l’internet très haut débit afin de faciliter la réalisation de leurs missions.