• Accueil
  • Termes de références pour le recrutement d’un(e) spécialiste en développement social pour le projet d’identification nationale biométrique

Termes de références pour le recrutement d’un(e) spécialiste en développement social pour le projet d’identification nationale biométrique

Termes de références pour le recrutement d’un(e) spécialiste en développement social pour le projet d’identification nationale biométrique

Appel à Manifestation d’Intérêt pour la sélection d’un consultant pour la préparation d’une stratégie de transformation numérique au Togo « Togo Digital 2025 »

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le projet d’identification nationale biométrique dénommé « e-ID Togo » a pour objectif d’attribuer à toute personne physique de nationalité togolaise ou résident au Togo, un numéro d’identification unique (NIU) sur la base de ses données démographiques et biométriques. Ces données ainsi que les NIU permettront ainsi de mettre en place une base de données centrale, sécurisée et fiable qui servira de référence pour la vérification de l’identité des bénéficiaires de services publics, privés ou sociaux. Ce système qui s’inspire du modèle d’identification Aadhaar en Inde, permettra de donner à chaque Togolais ou résident au Togo, une preuve d’identité unique quels que soient son origine ou son lieu de résidence.

L’Etat togolais s’est fixé un ensemble d’objectifs stratégiques dont l’atteinte est en grande partie tributaire de la réussite du projet e-ID Togo. Parmi ces objectifs, nous citons :

  • L’identification universelle de tous les citoyens et résidents, sans limitations liées à l’âge, la langue parlée, le lieu de résidence, etc. ;
  • La modernisation des services de l’administration publique ;
  • L’amélioration de l’inclusion sociale, financière et économique ;
  • La mise en place des fondations d’un modèle économique tiré par l’innovation.

Le projet « e-ID Togo » bénéficie du soutien de la Banque Mondiale à travers le programme d’Identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (traduction anglaise : West Africa Unique Identification for Regional Integration and Inclusion) dénommé WURI. Ce programme vise à fournir des justificatifs d’identification uniques reconnus par les gouvernements à tous les individus présents dans des pays participants au projet, indépendamment de leur nationalité, de leur statut juridique ou de leur lieu de résidence.

Les présents termes de référence sont élaborés pour le recrutement d’un(e) spécialiste en développement social :

A. Responsabilité et Tâches

Sous la supervision du Coordonnateur du Projet, la/le Spécialiste en Développement Social est responsable :

(i) de la prise en compte des aspects sociaux durant tout le cycle du projet en vue de la satisfaction des dispositions légales et réglementaires au plan national mais aussi des exigences de la Banque mondiale ;

(ii) du respect des engagements du projet sur le plan des sauvegardes environnementales et sociales comme détaillées dans le plan d’engagement environnemental et social (PEES), le plan de mobilisation des parties prenantes (PMPP), et les procédures de gestion de la main d’œuvre (PGMO) ;

(iii) de la réalisation de toutes les actions de promotion sur la sauvegarde sociale et de formation sur le mécanisme de gestion des plaintes, l’engagement citoyen et de groupes représentant les personnes vulnérables et le genre ;

(iv)de la supervision du dispositif de gestion des plaintes du projet.

De façon spécifique, elle/il aura la responsabilité des tâches suivantes :

– Assurer l’appropriation des documents de gestion sociale du projet y compris les aspects genres (PEES, PMPP, et PGMO, évaluations environnementales et sociales) ;

– Coordonner les actions du projet pour éviter les risques et impacts sociaux notamment :

a) l’exclusion potentielle des groupes vulnérables ou défavorisés dans l’accès à l’identifiant unique (NIU) et aux services connexes, augmentant ainsi leur marginalisation ; et
b) la violation potentielle de la confidentialité des données ou mauvaise utilisation des données ;

– Veiller à la prise en compte de l’aspect genre dans la mise en œuvre du projet, notamment pour assurer l’accès à l’enregistrement des femmes, leur accès aux services de base à travers les justificatifs de NIU, et la mitigation du risque de la violence basée sur le genre (VBG) dans les activités du projet ;

– Assurer la coordination et le suivi de la mise en œuvre des mesures prévues dans les documents de sauvegardes sociales ;

– Assurer l’intégration des aspects de sauvegarde sociale y compris l’aspect genre dans les activités du projet ;

– Assurer le renforcement des capacités du personnel du projet et des autres acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet sur la prise en compte des sauvegardes sociales ;

– Contribuer à l’élaboration des plans de travail et de budget annuels en définissant les besoins en études, formations et toute autre activité en matière de sauvegardes sociales et veiller à leur réalisation ;

– Être le point de contact du grand public pour le mécanisme de gestion des plaines, assurer un traitement efficace des plaintes, suivre la résolution des plaintes par les acteurs concernés, et en faire le rapport au coordonnateur ;

– Produire les rapports périodiques de suivi environnemental et social de l’exécution des activités du projet et assurer la traçabilité des activités de sauvegardes sociales ;

– Contribuer à toute autre activité relative aux aspects de sauvegardes sociales.

B. Profil du Spécialiste en développement social

  1. Qualifications et compétences requises

La/Le candidat(e) devra :

– Être titulaire d’un diplôme de Bac+5 en Sciences sociales notamment en ingénierie sociale, socio- anthropologie ou équivalent ;

– Disposer de dix (10) ans d’expériences générales et au moins cinq (5) ans dans le domaine recherché.

– Avoir une bonne connaissance :

i) de la réglementation nationale et des politiques de confidentialité des données personnelles ; et

ii) de sauvegardes sociales de la Banque mondiale. La connaissance du cadre environnemental et social (CES) de la Banque mondiale, confirmé par une attestation de formation ou des expériences spécifiques serait un atout.

– Avoir une expérience avérée en matière de sauvegardes sociales dans le cadre de projets de développement notamment sur financement de la Banque mondiale, au cours des cinq (5) dernières années. Une expérience dans la gestion des griefs est un atout ;

– Avoir une expérience avérée en matière de mobilisation sociale et inclusion des groupes vulnérables ;

– Disposer des connaissances en matière de gestion de projets de développement : mise en œuvre et gestion opérationnelle des projets, planification et reporting, et Ingénierie de formation ;

– Avoir d’excellentes aptitudes linguistiques en français parlé et écrit. Une bonne maîtrise de l’anglais est un atout ;

– Avoir de bonnes aptitudes de communication.

2. Éthique et Leadership

– Avoir une bonne capacité d’écoute et d’analyse ;

– Être autonome et avoir le sens des responsabilités ;

– Être méthodique, organisé et rigoureux ;

– Être dynamique, avec un bon esprit d’initiative ;

– Pouvoir interagir avec une grande variété de partenaires et avec différents groupes d’acteurs ;

– Avoir de bonnes connaissances en informatique ainsi que la capacité à utiliser les nouvelles technologies de l’information ;

– Être apte à traiter un grand volume de travail sous pression ;

– Être intègre et de bonne moralité.

3. Caractéristiques du poste

– Localisation de la mission/poste : Lomé – Togo ;

– Nature du contrat et durée de la mission : Contrat à durée déterminée d’un (1) an renouvelable ;

– Rémunération : Compétitive.

CANDIDATURE

Pour postuler, faites-nous parvenir votre curriculum vitae et une lettre de présentation par courriel à l’adresse électronique suivante : wuriemplois@numerique.gouv.tg, au plus tard le 04 janvier 2021 à 9 heures TU, en indiquant le poste pour lequel vous postulez dans l’objet du courriel.