Aller au contenu principal
Ministère des Postes, de l'Economie Numérique et des Innovations Technologiques

Lancement du projet SOFIE « Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour l’Eau »

Publié le : 08 mar 2019
Lancement du projet SOFIE « Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour l’Eau »

Wahala, le 8 mars 2019 - Le Ministre de l’Eau, de l’Equipement Rural et de l’Hydraulique Villageoise et le Ministre des Postes, de l’Économie Numérique et des Innovations Technologiques ont procédé ce jour au lancement du projet SOFIE à Wahala, une localité située à 120 km au nord de Lomé.

Très engagé dans le bien-être des populations à la base, le gouvernement, sur proposition du Ministère des Postes, de l’Économie Numérique et des Innovations Technologiques et du Ministère de l’Eau, de l’Equipement Rural et de l’Hydraulique Villageoise, a mis en place le projet Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour l’Eau (SOFIE). Il s’agit d’un dispositif innovant basé sur la téléphonie mobile qui permet d’assurer aux populations un approvisionnement continu et permanent en eau potable par un suivi en temps réel des ouvrages de forage. La plateforme permet notamment de détecter et de localiser les pannes sur les ouvrages de forage ; ce qui favorise une intervention rapide des réparateurs.

 

Dans le cadre du projet, un « Comité Eau » a été mis en place dans chaque village avec un agent chargé de signaler et de remonter l’information concernant les pannes et les problèmes constatés sur les forages via un téléphone mobile qui est mis à sa disposition. Lorsqu’une panne survient sur l’installation ; elle est matérialisée par un voyant lumineux rouge ; ce dernier appelle un serveur vocal accessible au numéro 1020. Le serveur l’identifie grâce à son numéro de téléphone et le localise grâce aux coordonnées GPS du forage, une analyse est alors lancée pour détecter la nature de la panne ;  un SMS est ensuite envoyé automatiquement à un réparateur pour le signaler. Le réparateur prend connaissance de la panne via le SMS, confirme au serveur qu’il accepte la commande puis se rend sur le lieu de la panne avec le matériel nécessaire pour procéder aux réparations dans un délai de 72 heures.

 

Depuis son démarrage effectif en 2018, le projet a permis de réduire considérablement le délai de réparation des forages de plusieurs mois à 3 jours (72h) maximum. Des résultats tangibles et encourageants qui permettent au gouvernement de garantir la disponibilité d’accès à l’eau aux populations desservies. A ce jour, le projet aura permis, non seulement de doter ce dispositif à plus de 2406 forages répartis sur 114 cantons mais de former également plus de 4812 agents au sein des Comités Eau, 200 artisans réparateurs chargés de veiller au bon fonctionnement du dispositif en signalant toute panne constatée.

 

Classée 6ème sur la liste des 17 objectifs de développement durable (ODD) à atteindre à l’horizon 2030 par les États membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU), la problématique de l’eau et de l’assainissement est au cœur du développement économique et social des États. L’alimentation, la santé, l’environnement, la production d’énergies, la scolarisation et même la création d’emplois y sont intrinsèquement liés. De ce fait, il est vital d’assurer la disponibilité et la bonne gestion de l’eau dans le plus grand ou plus petit espace où règne la vie.

 

C’est dans cette optique que le gouvernement togolais en collaboration avec des partenaires au développement a mis en place un vaste programme d’installation de puits et de forages en milieu rural qui a permis d’installer 9 460 forages dans des villages.

 

Pour assurer le bon fonctionnement des installations qui changent la vie de ces populations longtemps privées d’infrastructures hydriques, un système d’informations dénommé PROGRES a été mis en place par la Direction Générale de l’Eau et de l’Assainissement (DGEA) qui est chargée de la gestion des ouvrages.  Mais très vite, ce système s’est avéré être inopérante car ne permettant pas d’assurer en temps réel le suivi des forages. Les villages restaient donc sans eau en cas de panne pendant des mois avant la réparation des installations.

 

Quatre jours après le lancement officiel de la Politique Nationale de Développement (PND) 2018-2022, la mise en œuvre du projet SOFIE confirme, une fois encore, la volonté du gouvernement togolais de consolider le développement social et de renforcer les mécanismes d’inclusion (axe 3 du PND) en faisant du numérique un puissant levier d’accélération de la transformation socio-économique dans les zones rurales. Cet engagement se traduit par la multitude de projets innovants et ciblés, à l’instar de l’initiative présidentielle CIZO qui vise à apporter l’électricité à faible coût aux populations enclavées grâce au solaire et à un système de paiements fractionnés via mobile ou encore le projet E-village qui a pour but de rapprocher les plus petites unités administratives que sont les villages, de l’administration centrale grâce à un téléphone mobile.

 

Quelques images de la cérémonie de lancement

 

 

 

 

Le film promotionnel du projet

 

 

Contact presse : presse@numerique.gouv.tg

Dépliant informatif du projet SOFIE
09 mar 2019

Discours du ministre Cina Lawson à l'occasion du lancement du projet SOFIE
09 mar 2019

Lancement du projet SOFIE « Suivi des Ouvrages de Forage et des Indicateurs pour l’Eau » (CP)
09 mar 2019
Dans la même thématique
Autres Thématiques
Top