• Accueil
  • Donner les mêmes chances à tous les opérateurs : une préoccupation de Cina Lawson

Donner les mêmes chances à tous les opérateurs : une préoccupation de Cina Lawson

Donner les mêmes chances à tous les opérateurs : une préoccupation de Cina Lawson

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Le 25 janvier 2016, Kara a accueilli la grande famille des TIC au sein des locaux du palais des congrès de la ville, pour la signature des cahiers des charges avec les opérateurs de téléphonie mobile à savoir Togo Cellulaire et Moov-Togo du Groupe Atlantique Télécom.
 

Cette cérémonie couplée de l’octroi de la Licence 3G à Moov-Togo par le ministère chargé des communications électroniques, s’inscrit dans un esprit précis, celui de :

soumettre tous les opérateurs aux mêmes obligations tout en leur garantissant les mêmes opportunités

ceci grace à la signature des mêmes cahiers des charges et à travers l’octroi à Moov-Togo de la Licence 3G, la 3G étant une technologie qu’exploitait déjà Togo Cellulaire.

 
Avec les mêmes chances d’exploitation du marché togolais à tous les opérateurs,  le secteur va sans aucun doute connaitre un accroissement de la concurrence grâce à laquelle les clients pourraient attendre d’importantes améliorations surtout parlant des échanges électroniques.

Les deux opérateurs se sont donc engagés à faire de grands efforts dans l’investissement en infrastructures de télécommunications, notamment pour l’internet mobile.
 
Par exemple, Moov Togo s’est engagé pour investir un montant de trente-neuf (39) milliards de francs CFA dans les infrastructures sur les trois (3) années à venir et Togo Cellulaire, plus de quarante-sept (47) milliards de francs CFA pour la même période.
 
L’esprit d’équité qui a sous-tendu l’action des autorités du ministère a donc ainsi généré d’autres avantages qui participent à la dynamisation du marché togolais des TIC.
 
La qualité de services, la couverture du pays à travers un plan de déploiement contrôlé suivant des échéances et des seuils bien fixés, la création d’emplois (directs et indirects, notamment), et la participation des nationaux aux postes de décision ainsi que la formation et l’employabilité des jeunes diplômés, etc., constituent l’épine dorsale de la lutte menée et gagnée par Madame Cina Lawson afin de satisfaire aux attentes légitimes des Togolais.

“Les TIC doivent servir de moteur à l’ensemble de l’économie. Le secteur de l’économie numérique constitue aujourd’hui un facteur décisif de développement pour l’ensemble des pays en développement en servant à la fois comme un facteur diffusant et comme un facteur structurant pour les économies. Son essor est lié à la taille des investissements qui doivent y être faits et je crois qu’il faut exiger les mêmes efforts de tous afin d’accompagner le gouvernement dans son souci de construire des infrastructures TIC, non seulement pour répondre aux exigences présentes mais aussi et surtout pour faire face aux grands enjeux à venir”, a déclaré Madame Cina Lawson au sortir de la cérémonie.

Il faut rappeler ici qu’un cahier des charges est un document contractuel par lequel le régulateur, pour le compte de l’Etat togolais (représenté par le ministère des postes et de l’économie numérique) et conformément à la vision gouvernementale, définit et fixe les obligations pour lesquelles les opérateurs,  à leur tour, s’engagent.