• Accueil
  • Octroi de la licence 3G à l’opérateur Moov

Octroi de la licence 3G à l’opérateur Moov

Octroi de la licence 3G à l’opérateur Moov

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

C’est la volonté du gouvernement de rendre le secteur du numérique plus dynamique, qui vient ainsi d’être traduite dans les faits. La cérémonie solennelle de signature de l’arrêté consacrant cette autorisation qui s’est tenue à Kara au nord du pays, fait suite à la décision prise par décret en Conseil des ministres mercredi dernier. 

La Technologie 3G ou simplement la 3G signifie troisième génération, et désigne une génération de normes de téléphonie mobile permettant des débits plus grands pour des échanges voix et data bien plus rapides qu’avec la génération précédente.

Le but est donc de faciliter les usages interactifs sur les terminaux numériques mobiles, smartphones ou tablettes.

Le Groupe Atlantique Telecom s’engage, selon le décret du gouvernement togolais, à opérer d’importants investissements dans les infrastructures TIC ou Télécoms, à assurer l’extension de la couverture d’accès, à mettre en œuvre la densification des zones couvertes et à participer à la création d’emplois et particulièrement la participation des Togolais à des postes de responsabilité.

« A travers cette initiative, nous entendons créer une plus grande concurrence entre les deux opérateurs de téléphonie mobile qui se partagent actuellement le marché togolais, c’est-à-dire, Togo Cellulaire qui exploitait déjà la 3G et Moov-Togo du Groupe Atlantique Telecom » a déclaré le Ministre des Postes et de l’Economie Numérique, Madame Cina Lawson.

Le gouvernement togolais veut donner aux consommateurs  la possibilité de choisir entre les deux opérateurs pour l’Internet mobile, ce qui ne peut que renforcer la compétitivité et améliorer les performances des opérateurs dont les offres vont sans aucun doute être plus concurrentielles.