Aller au contenu principal

Le MPEN lance une étude relative au développement du Très Haut Débit au Togo en relation avec le cabinet international Idate

Publié le : 22 déc 2016
Du très haut débit en perspective

L’étude s’étalera sur une période de six mois et impliquera l’ensemble des acteurs du secteur de l’économie numérique du Togo.

Fidèle à son ambition de faire des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) un vecteur clé de son développement socio-économique, le Togo lance une étude pour la mise en œuvre d’une stratégie d’aménagement numérique du territoire et de développement des réseaux « Haut et Très Haut Débits ».

Dans le monde connecté du 21ème siècle, l’enjeu relatif au développement de réseaux de communications de très haut débit est devenu central. Porteurs d’attractivité, de productivité et de modernisation, ces derniers facilitent et démocratisent l’accès à l’information, participant ainsi à la réduction de la fracture numérique et à la vulgarisation de l’accès aux TIC. De nombreux domaines, parmi lesquels le commerce, la santé, l’administration, la culture ou la santé, dépendent désormais en effet étroitement de l’usage du numérique.

Dans ce contexte, il est nécessaire de doter le Togo d’un cadre d’action global et cohérent. Compte tenu des multiples enjeux inhérents au déploiement des réseaux « Haut et Très Haut Débits » -  ainsi que de la diversité acteurs impliqués - une réflexion préalable doit en effet être menée.

C’est pour répondre à ces besoins que le Ministère des Postes et de l’Économie Numérique (MPEN) a lancé cette étude en collaboration avec le Cabinet International Idate. Celle-ci permettra, d’une part, d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie d’accès aux « Haut et Très Haut Débits » et, d’autre part, de réaliser un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique (SDAN) du territoire avec des mesures d’accompagnement réglementaires, institutionnelles et organisationnelles.

Ce travail vient en appui aux différents chantiers déjà en cours dans le domaine du numérique, notamment le Programme Régional Ouest-Africain de Développement des Infrastructures de Communications (« WARCIP ») qui vise à étendre et améliorer la connectivité tout en réduisant les coûts des services de communications électroniques.

L’étude s’étalera sur une période de six mois et impliquera l’ensemble des acteurs du secteur de l’économie numérique. Un rapport final présentant la stratégie de développement du « Haut et Très Haut Débits » au Togo ainsi qu’un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique (SDAN) est attendu à la fin du 1er semestre 2017.

Top