Aller au contenu principal
Ministère des Postes et de l'Economie Numérique

Vers un renforcement de la gouvernance du secteur numérique au Togo

Publié le : 12 déc 2016
Image - Renforcement du numérique

Le Ministère des Postes et de l'Economie Numérique (MPEN) lance une étude sur la création et à la mise en place de l'agence informatique de l'Etat et de deux autres structures.

Vecteur de croissance et de modernisation pour le Togo, les technologies de l’information et de la communication (TIC) posent également de nouvelles problématiques. Qu’il s’agisse des exigences liées à la modernisation de l’Etat, à la sécurité des systèmes d’information ou bien encore à la protection des données personnelles, nombreux sont les défis auxquels les pouvoirs publics doivent répondre afin de garantir la confiance numérique de tous les acteurs.

C’est avec cet objectif que le Gouvernement a lancé une étude portant sur la création et la mise en place de trois nouveaux organes, à savoir :

 

  • Une Agence Informatique de l’Etat ;
  • Une Agence pour la Sécurité des Systèmes d’Information ;
  • Une Instance de contrôle et de protection des données à caractère personnel.

 

Mené par le cabinet Performance Management Consulting, ce travail permettra de préciser le périmètre d’action de chacune de ces entités et d’accélérer leur déploiement. La technicité de la matière exige en effet de mener une réflexion préalable afin de définir au mieux le cadre institutionnel et les missions de ces structures. En particulier, une feuille de route pour les 6 premiers mois sera établie afin de clarifier et de coordonner leurs différentes stratégies de démarrage.

Plus largement, cette étude s’inscrit dans la volonté du Gouvernement de placer le secteur du numérique au cœur de la stratégie de développement du Togo. Vecteur de croissance, de l’économie mais aussi de modernisation de l'administration, le numérique est en effet l’objet de plusieurs projets d’envergure - parmi lesquels le Programme Régional Ouest-Africain de Développement des Infrastructures de Communications (« WARCIP ») ou bien encore le réseau E-Gouvernement raccordant 500 bâtiments administratifs par fibre optique.

D’une durée de 6 mois, l’étude donnera lieu tout au long de son accomplissement à plusieurs rapports, dont la mise en œuvre est prévue au 2ème semestre 2017.

Top